L’autoévaluation des Pratiques essentielles : Atteindre 100 %

Les Pratiques essentielles sont une norme minimale, elle n’est pas censée être difficile ni trop rigoureuse. Nous examinons de plus près les questions avec le plus de réponses « non », pour voir si nous pouvons aider davantage d’organisations à atteindre 100 %.

Faites l’autoévaluation des pratiques essentielles!

Aidez-nous à améliorer nos données en effectuant l’autoévaluation des pratiques essentielles! Nous sommes impatients d’entendre les organismes sociaux qui en sont aux premières étapes de la mise en œuvre de la mesure d’impact, ainsi que ceux qui ont une pratique établie.

Limites de la mesure d’impact : conséquentialisme

La mesure d’impact mesure les résultats, plus précisément les changements générés par les activités d’une organisation sur les résultats sociaux ou environnementaux. Différentes théories de l’éthique se reflètent dans les différentes façons dont les gens comprennent et définissent l’entreprise sociale et les entreprises d’économie sociale.

Limites de la mesure d’impact : soutien

Pour les organisations à vocation sociale qui ne visent pas à changer, la mesure d’impact peut exiger de curieux ajustements qui peuvent ne pas en valoir le coup. Le soutien est susceptible d’être présenté comme utile uniquement dans la mesure où d’autres résultats sont engendrés, ce qui n’est pas pertinent.

Limites de la mesure d’impact : colonialisme

Nous reconnaissons les histoires coloniales présentes dans la mesure d’impact et dans de nombreuses pratiques de données contemporaines et le fait qu’elles peuvent promouvoir des visions du monde universalistes/colonialistes et de clientélisme plutôt que d’autodétermination.

Get email updates.

The Common Approach is community-driven! Get updates on standards and see upcoming events and webinars. 

Merci!

Inscrivez-vous à notre infolettre

L'Approche commune est propulsée par la communauté! Recevez des mises à jour et des invitations aux webinaires. 

Merci!