Propulsée par la communauté

L’approche commune est un ensemble de quatre normes de mesure d’impact qui sont créées pour – et régies par – les organisations à but social. Il s’agit d’une approche inclusive pour l’élaboration d’une norme.

Les normes sont des communautés, pas des documents.

Nous pensons qu’une norme est une communauté plus qu’un document. Pour créer une norme, une communauté doit créer des documents, mais c’est la communauté, et non les documents, qui perpétuera dans le temps. Une norme devient solide et efficace en se concentrant sur la création d’une communauté, et non sur la création de documents.

Pour créer une communauté, nous nous engageons à créer une participation multipartite qui soit inclusive, diverse, équitable et accessible.

Les principes directeurs suivants guident les décisions et les actions des Approches communes.

1. L’Approche commune est façonnée par tous ses utilisateurs. Les organisations sociales qui adoptent la norme jouent un rôle de contribution et de décision dans l’évolution continue des normes.

  1. Nous pensons qu’une norme est une communauté plus qu’un document. Pour créer une norme, une communauté doit créer des documents, mais c’est la communauté, et non les documents, qui perpétuera dans le temps. Une norme est jugée plus efficace si elle se concentre sur les qualités de la communauté plutôt que sur les qualités du document.
  2. Nous nous engageons à rendre des comptes à toutes les parties prenantes par le biais de communications transparentes et fiables permettant une large contribution pour garantir la pertinence et la faisabilité de l’adoption.
  3. Nous nous engageons à procéder à une mise à l’échelle de manière inclusive, afin que les personnes et les organisations sachent qu’elles font la différence.
  4. Nous créons des méthodes qui sont conçues pour être inclusives, diverses, équitables et accessibles.
  5. Nous reconnaissons que les méthodes doivent être proportionnelles à la capacité et aux ressources dont dispose l’Approche commune; nous nous efforcerons d’obtenir les ressources nécessaires pour une initiative résiliente et inclusive.
  6. En tenant compte de la complexité et en évoluant au rythme de la confiance et de l’adoption, nous chercherons à trouver un équilibre entre la prise de décision centralisée et distribuée qui nous permettra d’atteindre nos objectifs tout en conservant des stratégies pour un impact à plus long terme.

2. Nous reconnaissons que la mesure d’impact et l’établissement de normes sont des pratiques associées au pouvoir, permettant d’agir à distance. Nous nous engageons à élaborer des normes de mesure d’impact qui donnent le pouvoir aux organismes caritatifs et aux entreprises sociales et à ceux qu’ils servent, plutôt que de se concentrer principalement sur les besoins de mesure d’impact des fondations, des subventionneurs et des investisseurs d’impact.

  1. Nous nous engageons à ce que la participation des parties prenantes soit inclusive, diverse, équitable et accessible, comme indiqué dans le premier principe. Nous nous engageons à élaborer et à promouvoir des normes de mesure d’impact qui soient suffisamment souples pour s’adapter aux besoins des organisations sociales, plutôt que d’imposer de lourdes contraintes.
  2. Nous nous engageons à développer et à promouvoir des normes de mesure d’impact qui maintiennent une pluralité de voix dans les comptes d’impact.
  3. Nous nous engageons à élaborer et à promouvoir des normes de mesure d’impact qui soient suffisamment souples pour s’adapter aux besoins des organisations sociales, plutôt que d’imposer de lourdes contraintes.
  4. Nous nous arrêtons régulièrement pour réfléchir à la manière dont les quatre normes de la mesure d’impact de l’Approche commune et les systèmes de gouvernance distribuent le pouvoir.
  5. Dans tout ce qui précède, nous reconnaissons spécifiquement les histoires coloniales présentes dans la mesure d’impact et dans de nombreuses pratiques de données contemporaines et le fait qu’elles peuvent promouvoir des visions du monde universalistes/colonialistes et de clientélisme plutôt que d’autodétermination. L’Approche commune reconnaît la diversité des pays, des régimes juridiques et des points de vue culturels sur l’information en tant que ressource partagée et respecte la souveraineté des données autochtones. Nous reconnaissons les principes des Premières Nations en matière de propriété, de contrôle, d’accès et de possession des informations et des données des Premières Nations au Canada. Nous reconnaissons également que les pratiques de mesure autochtones existaient avant l’arrivée des Européens. Nous reconnaissons que les Premières Nations, les Métis et les Inuits ont élaboré ou sont en train d’élaborer des principes distincts pour la gouvernance de leurs propres données.

Nous le faisons par le biais de notre structure de gouvernance, de nos plans d’action et de nos engagements avec des organisations sociales (tels que des webinaires, des enquêtes et des recherches).

De nombreuses personnes se sont réunies pour soutenir le développement de l’Approche commune.

%

Les premiers processus axés sur la communauté sont en voie d'achèvement

Une communauté grandissante

La communauté Approche commune est composée d’un réseau en expansion de membres, partenaires et supporters. Chacun de ces groupes joue un rôle fondamental dans le lancement de l’Approche commune, aidant à préparer le terrain pour l’adoption généralisée de ses normes.

Le groupe de gouvernance

Béatrice Alain

Béatrice Alain

Directrice générale, Chantier de l’économie sociale

Lire la bio
Chantier de l’économie sociale, organisation indépendante qui rassemble les acteurs et partenaires de l’économie sociale, afin de promouvoir l’entrepreneuriat collectif et de développer de nouveaux secteurs et outils capables de soutenir l’émergence de ce modèle de développement. Interlocuteur privilégié du gouvernement du Québec en matière d’économie sociale, le Chantier est également reconnu internationalement pour son travail de développement d’un écosystème permettant le développement de l’économie sociale. Depuis plusieurs années, Mme Alain s’est particulièrement intéressée aux moyens et stratégies pour faciliter le dialogue et ultimement l’action collective d’acteurs de différents secteurs et de différents territoires afin de renforcer le développement de l’économie sociale. Mme Alain, qui a une formation en économie et en sciences politiques, est également coprésidente du TIESS, un organisme qui permet la liaison et le transfert des innovations sociales en économie sociale qui contribuent au développement territorial au Québec, ainsi que secrétaire du Conseil d’administration de la Fiducie du Chantier de l’économie, un fonds capital-patient pour les entreprises d’économie sociale.
Anouk Bertner

Anouk Bertner

Directrice générale de EcoEquitable

Lire la bio
Anouk a travaillé dans des entreprises sociales, à but non lucratif et dans le développement durable au cours des 15 dernières années. Elle adore s’attaquer à des problèmes complexes avec une pensée systémique pour trouver de nouvelles solutions gagnant-gagnant. Anouk est actuellement directrice générale d’EcoEquitable, une organisation centrée sur les femmes qui travaille principalement avec les femmes vulnérables et des minorités visibles. EcoEquitable est le récipiendaire du prix du bâtisseur communautaire de l’année 2018 de Centraide dans la catégorie Pauvreté jusqu’à la possibilité et de la meilleure performance en entrepreneuriat social 2019 décerné par le Best of Ottawa Business Awards. Anouk est actuellement membre du Conseil consultatif national pour l’approche commune de la mesure de l’impact, un projet national qui cherche à créer des indicateurs communs que les organismes de bienfaisance et les organisations axées sur des objectifs utiliseront dans leur travail. Elle est membre du SUPER Comité consultatif de Buy Social sur les recommandations destinées aux entreprises sociales souhaitant commercialiser leurs produits. Elle a été interviewée par Social Shifters, la communauté canadienne des entrepreneurs sociaux. Anouk est titulaire d’un MBA en affaires durables. Anouk est bilingue français et anglais et s’identifie comme elle. Lisez ses réflexions sur l’entreprise sociale sur le blogue coopératif Pro-Co.
Dr. Javaid Hayat

Dr. Javaid Hayat

Action for Healthy Communities

Lire la bio
Dr. Javaid Hayat est un professionnel du management et de la stratégie avec une vaste expérience dans divers rôles de leadership en Asie, en Europe et au Canada dans le secteur sans but lucratif. Il est spécialisé dans le développement et la gestion de programmes, le suivi et l’évaluation, la recherche et l’analyse et le renforcement des capacités communautaires. Actuellement, il travaille avec Action for Healthy Communities, Edmonton, Alberta.
Dan Kershaw

Dan Kershaw

Directeur général, Furniture Bank

Lire la bio
Dan Kershaw est directeur général de l’organisation Furniture Bank, l’un des principaux exemples au Canada d’organisme de bienfaisance d’entreprise sociale intégrée. L’organisme de bienfaisance crée des maisons à partir de logements grâce à la réutilisation et à la redistribution de meubles et d’articles ménagers indésirables pour des milliers de familles par an. Mesurer l’impact social, économique et environnemental de l’élimination de la pauvreté dans le secteur de l’ameublement au Canada.
Michael Lenczner

Michael Lenczner

PDG de Ajah et Directeur de Powered by Data

Lire la bio
Michael Lenczner travaille dans les domaines de la gestion de l’information à but non lucratif et du gouvernement ouvert.Il est actuellement PDG d’Ajah et directeur de Powered by Data, une initiative à but non lucratif sur la plateforme partagée MakeWay. Il est un collaborateur fréquent de partenariats de recherche universitaire-communauté et siège à plusieurs conseils d’administration et groupes consultatifs à but non lucratif liés à la technologie, à la démocratie et à la société civile. Depuis 2018, il est Fellow à l’École de politique publique et d’administration de l’Université Carleton.
Christina Loewen

Christina Loewen

Directrice générale Opera.ca

Lire la bio

Avec une carrière de 20 ans englobant des rôles de direction dans le ballet, la danse et l’opéra, Christina dirige Opera.ca en tant que directrice générale depuis 2009 avec un programme de soins approfondis visant à aider le secteur à renforcer sa résilience, à naviguer dans le changement et à être une force positive pour le bien civique.  Reconnue pour sa réflexion innovante, son leadership collaboratif et son approche intersectorielle, elle a lancé de nouvelles initiatives et programmes pour le secteur de l’opéra dans des domaines tels que l’innovation, l’entrepreneuriat et les principes du lean start up, ainsi que l’évaluation de l’impact.

Plus récemment, elle a dirigé l’élaboration d’un cadre d’impact civique unique pour l’opéra au Canada qui sera publié cet automne, un nouvel outil puissant pour évaluer, mesurer et amplifier l’impact social de l’opéra dans les communautés partout au Canada.

Lynda Rey

Lynda Rey

Experte en évaluation et courtière en connaissances

Lire la bio

Lynda Rey est une experte en évaluation et une courtière en connaissances. Elle est passionnée par la combinaison des connaissances scientifiques et des approches d’évaluation pour améliorer les pratiques de gestion et les politiques publiques, et conduire un changement transformateur. Ses domaines de recherche et de conseil comprennent l’innovation sociale, les partenariats multi-acteurs et le renforcement des capacités d’évaluation. Au cours des 5 dernières années, elle a réalisé plusieurs mandats de planification stratégique, de mesure du rendement et d’évaluation, aux niveaux local et mondial, auprès d’organisations publiques, philanthropiques et communautaires. Lynda a été directrice de l’évaluation et de l’apprentissage à la Fondation One Drop à Montréal, qui s’efforce de parvenir à un accès durable à l’eau potable en Amérique centrale, en Afrique et en Inde.

En 2018, Lynda a été nommée professeur d’évaluation de programmes à l’École nationale d’administration publique de Montréal. Elle est titulaire d’un doctorat. en santé publique et un diplôme d’études supérieures en analyse et évaluation des interventions en santé, tous deux de l’Université de Montréal. Avant son doctorat, elle a obtenu une Maitrise en Politiques de Développement et Action Humanitaire à l’Université de la Sorbonne à Paris et une Maitrise en Sciences Politiques à l’Institut d’Etudes Politiques (Sciences Po) d’Aix-en-Provence, France.

Elle siège au comité consultatif de rédaction de la Revue canadienne d’évaluation de programmes et est membre des sociétés d’évaluation du Canada et du Québec. Enfin, elle est membre de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec.

Mike Ronchka

Mike Ronchka

Responsable, citoyenneté d'entreprise RBC et les pratiques de mesure d'impact

Lire la bio

Mike Ronchka croit en l’utilisation des données pour libérer le potentiel des personnes et des organisations. Il dirige la pratique de la mesure d’impact de l’équipe RBC Corporate Citizenship et possède une décennie d’expérience dans l’analyse de données, la gestion du changement et les communications. Dans son rôle actuel, il donne vie au Cadre de mesure d’impact de RBC en illustrant les impacts sociaux, environnementaux, économiques, sur les employés, la marque et les entreprises des programmes et des initiatives de l’entreprise.

Mike travaille en étroite collaboration avec l’équipe de citoyenneté et les partenaires caritatifs de RBC pour tirer parti de l’analyse des données pour identifier des informations exploitables, développer des indicateurs de performance clés qui favorisent une amélioration continue et permettre des communications convaincantes sur l’impact social de RBC.

Il est responsable de l’élaboration et du déploiement du tableau de bord RBC Future Launch qui est utilisé par plus de 130 organismes sans but lucratif au Canada pour évaluer l’efficacité des programmes pour préparer les jeunes à l’avenir du travail. Le tableau de bord met des capacités d’analyse de données puissantes et intuitives entre les mains des partenaires caritatifs de RBC, leur permettant de surveiller les résultats en temps réel et de comparer leurs pairs.

Kate Ruff

Kate Ruff

Directrice générale intérimaire de l'Approche commune

Lire la bio
Kate est la directrice exécutive intérimaire de l’Approche commune. Elle est passionnée par les normes flexibles qui donnent la parole aux personnes dont les vies sont les plus touchées par l’impact des organisations. Elle est titulaire d’un doctorat en comptabilité de la Schulich School of Business de l’Université York et d’une maîtrise en politique sociale et planification de la London School of Economics. Elle est également professeure adjointe à la Sprott School of Business et codirectrice du Carleton Centre for Community Innovation.
Bryn Sadownik

Bryn Sadownik

Consultante apprentissage et évaluation, Vancity Community Foundation

Lire la bio
Bryn Sadownik est impliqué dans la mesure de l’impact et l’analyse coût-efficacité depuis plus de 20 ans, dirigeant des projets pour le gouvernement, le secteur privé et des organisations à but non lucratif. Les réalisations comprennent l’obtention du Prix de recherche sur les politiques canadiennes et la direction de l’initiative Démonstration de la valeur (dvtools.org). Elle occupe actuellement le poste de consultante, apprentissage et évaluation à la Vancity Community Foundation.
Jenelle Sobey

Jenelle Sobey

Co-Fondatrice et PDG à RIDDL

Lire la bio

Jenelle est co-fondatrice et PDG de RIDDL, un logiciel qui suit, gère et mesure les ESG, impacte les investissements et quantifie les rendements. Jenelle anime le podcast Good Done Well for Riddl.

Associée et ancienne associée directrice de Code + Mortar (norex.ca), une firme d’invention et de Web interactif, mondialement reconnue par les Webby’s (les Oscars du Web). Code + Mortar a été acquis par Revolve Marketing en 2020.

Jenelle a été reconnue comme leader national émergent des TIC par les femmes dans les communications et la technologie (2017), la jeune diplômée de l’année de STFX (2017), a reçu le prix Power IT Up Next generation de Digital Nova Scotia (2016), reconnu comme l’une des Agentes de changement de l’année de la Chambre de commerce d’Halifax (2015).

Jenelle a enseigné l’innovation sociale à l’UNB (2019). Elle  est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en innovation sociale, Université de Waterloo (2014), maîtrise ès arts en sciences politiques, UNB (2011).

Heather Tanaka

Heather Tanaka

Gestionnaire d'investissement d'impact, Vancity Credit Union

Lire la bio

Heather Tanaka est Gestionnaire d’investissement d’impact chez Vancity Credit Union. Ceci comprend la gestion d’un fonds de fonds qui investit dans des fonds de capital-risque à fort impact dans des secteurs tels que le logement abordable, l’alimentation et l’agriculture durables, les matériaux de pointe, les sciences de la vie, l’entrepreneuriat autochtone, les entreprises dirigées par des femmes, la technologie climatique, la technologie de la santé et du bien-être, et coopératives.

Elle est également responsable de la mesure et de la gestion de l’impact (IMM) du portefeuille. Heather détient un baccalauréat en commerce de l’Université de Victoria et un MBA en développement économique communautaire de l’Université du Cap-Breton.

Mike Toye

Mike Toye

Directeur général du Réseau canadien de DÉC

Lire la bio
Mike Toye a été consultant en développement économique communautaire et économie sociale, entrepreneur social, auteur, conférencier, chercheur et analyste des politiques à la Bibliothèque du Parlement. Il est impliqué dans le Réseau canadien de développement économique communautaire depuis 2000 et en est le directeur général depuis 2008.

Logiciels alignés

Logiciels qui ont adoptés la norme commune des données d’impact:

Nos partenaires de soutien

L’Approche commune de la mesure de l’impact est financée par Emploi et Développement social Canada par le gouvernement du Canada et est un partenaire du Programme de préparation à l’investissement.

Membres de la communauté contributeurs

Les entreprises sociales et les investisseurs veulent aller de l’avant avec une meilleure mesure d’impact, mais ils veulent avancer ensemble. L’Approche commune consiste à bâtir la communauté qui fera progresser ensemble la mesure d’impact.
Kate Ruff

Co-Directrice, Carleton Centre for Community Innovation (3ci), Assistante Professeure, Comptabilité, Sprott School of Business, Université Carleton

Get email updates.

The Common Approach is community-driven! Get updates on standards and see upcoming events and webinars. 

Merci!

Inscrivez-vous à notre infolettre

L'Approche commune est propulsée par la communauté! Recevez des mises à jour et des invitations aux webinaires. 

Merci!